sincerely-media-_-hjiem5TqI-unsplash

Les aménagements raisonnables

Les aménagements raisonnables sont des outils mis à disposition de l’élève à besoins spécifiques (trouble d’apprentissage, handicap, déficit de l’attention…). Ces aménagements permettent à l’enfant de palier ses difficultés persistantes afin de pouvoir travailler au même niveau que les autres.
Il ne s’agit pas là d’un traitement de faveur, mais bien d’un besoin pour l’enfant afin qu’il puisse avancer comme les autres de sa classe. Ils peuvent être d’ordre organisationnel, matériel ou pédagogique.

Sachez que depuis le décret « Aménagements raisonnables » de 2017 une école ordinaire a l’obligation de mettre en place des aménagements raisonnables pour un enfant à besoins spécifiques. Un bilan attestant des troubles de l’enfant est nécessaire. Je vous laisse lire les démarches sur le site de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : Ici

Quelques exemples d’aménagements raisonnables :

  • Allongement du temps pour les interrogations,
  • Autorisation de fiches procédurales ou de relecture (qui ne contiennent pas de réponse),
  • Autorisation du dictionnaire, du Bescherelle,
  • Autorisation d’objets de manipulation,
  • Utilisation d’un casque anti-bruit,
  • Adaptation de la police, de l’interligne et pas de recto-verso,

Bien d’autres aménagements peuvent être mis en place. N’hésitez pas à demander au professionnel qui s’occupe de votre enfant ce qui pourrait être mis en place au sein de l’école pour lui !

Boquet Margaux, logopède